Jouer sérieusement sans se prendre au sérieux !

« Les Inoxydables » attaquent leur septième saison. Quelle belle évolution  pour ces adeptes du « Formrugby ». Un néo-rugby sans contact, technique et ludique qui donne la possibilité pour les plus anciens de retrouver des sensations oubliées et pour les novices, à la quarantaine souvent bien sonnée, de découvrir les subtilités d’un rugby sans risque.

Une progression constante dans l’effectif, ouvert à la mixité, depuis l’origine puisque la section, compte actuellement une soixantaine de membres ce qui permet, avec le turn-over, une intéressante opposition tous les lundis soirs sur le terrain synthétique.

Evidemment la section de ce rugby loisir fait partie intégrante du Stade dijonnais et la majorité des joueurs est licenciée au club. Dans tous les cas ceux qui évoluent aux entraînements sont assurés. A noter que financièrement les « Inoxydables » sont autonomes, le club n’étant sollicité  à aucun moment. Les équipements, les ballons, l’animation sociale,  voire les repas sont pris en charge par la section. On trouve dans l’effectif des éducateurs du club, des dirigeants et évidemment d’anciens joueurs. Les « inox » accueillent régulièrement des joueurs stadistes de différentes catégories en reprise après une blessure. A noter que selon le précepte « Jouer sérieusement sans se prendre au sérieux ! » fait partie de la philosophie des « Inoxydables » et en aucun moment ce rendez-vous hebdomadaire ne tourne à la pantalonnade.

L’aspect convivial cher aux rugbymen est conforté avec le passage à la « Grotte » à l’issue de l’entrainement. Noter en ce sens trois rendez-vous « plus solides » en cours de saison appelés « Auberge espagnole » où chaque « Inoxydable » apporte une spécialité. On notera que pour les cinq ans d’existence, la section « Inox » a séjourné trois jours à Gruissan (Aude) afin de rencontrer sur les bords de la méditerranée leurs homologues « Les Anguialous », un déplacement mémorable !

Pour conclure depuis l’origine un challenge est mis en jeu chaque saison, une compétition « sympa » qui tient compte des présences aux entraînements, des surcharges pondérales vérifiées tous les mois et de la participation à la vie du groupe. Pour la saison 2016/2017  le vainqueur, « l’Inox d’or », est un solide bénévole du club, Fred Portebois. Enfin il faut préciser que pour rejoindre « les Inoxydables » l’idéal est d’être parrainé par un membre de la section, mais tout un chacun peut être accepté dans la mesure où il s’imprègne de l’esprit « Inoxydable ».

5 Inox19.12.2016